top of page

WINGS : le symbolisme dans Blood Sweat and Tears


Ce n’est pas une coïncidence si le clip vidéo de la chanson-titre Blood Sweat & Tears explore le concept de la jeunesse tombée dans la tentation et la perte de l’innocence. Comme nous aurons l’occasion d’en parler dans l’édition d’ARMY Magazine de ce mois-ci (le numéro 6) qui sortira bientôt, l’album est fortement influencé par le roman de Hermann Hesse Demian : l’histoire de la jeunesse d'Émile Sinclair,qui parle des thèmes du bien et du mal. Pourtant, Blood Sweat & Tears comporte bien plus que des symboles rappelant Demian. Le clip vidéo déborde d'un ensemble de références artistiques, mythologiques et bibliques.


Blood Sweat & Tears commence par une magnifique scène se passant dans un musée. Certaines des œuvres d’art sont difficiles à reconnaître, mais les ARMYs détectives ont réussi à retrouver la plupart d’entre elles. La fameuse statue de la Vénus de Milo apparaît au tout début, à gauche. Nous voyons également la Vénus accroupie plus tard dans la vidéo. Ces deux sculptures sont des représentations de la déesse grecque de l’amour et de la beauté, véritable incarnation de l’attraction et de la séduction. Un fragment du Groupe de Laocoön venant de la Rome antique est présent à droite, qui est décrit comme étant la représentation prototype de la souffrance et de l’agonie. Dans le côté gauche, au fond de la pièce, on peut voir une sculpture en bronze, Persée avec la tête de Méduse par Benvenuto Cellini, illustrant la victoire du héros mythologique Persée contre Méduse, la créature mythique.


L’œuvre d’art la plus importante de la scène est peut-être l’énorme peinture de Pieter Brueghel l’Ancien : La chute des anges rebelles. Elle renforce le thème du vice, de la vertu et de la soumission à la tentation déjà présent.


L’histoire de cette peinture vient d’un passage de la Bible, dans le livre des révélations, où la figure centrale de la peinture, l’archange Michel et ses compagnons sont montrés en train de mener les anges rebelles hors du paradis. Lucifer et ses disciples déchus ont été tentés par l’orgueil, un des sept péchés capitaux. La peinture prédit les événements futurs de l’histoire dans le clip vidéo et pousse encore plus loin le conflit entre le bien et le mal.


Le récit de la tentation est mis en exergue dans deux autres peintures : les pleurs pour Icare de H.J Draper et la chute d’Icare de Pieter Brueghel l’Ancien. L’histoire d’Icare est une des légendes les plus connues de la mythologie grecque. Le père d’Icare, Dédale, avait fabriqué deux paires d’ailes tenues à la cire pour lui et son fils afin de s’enfuir de l’île de Crète. Avant de décoller, le père a prévenu Icare de ne voler ni trop près du soleil, ni de l’eau. Malgré les avertissements, Icare a cédé à la tentation, à l’exaltation du vol, et est monté en flèche vers le ciel. La cire des ailes a commencé à fondre et les plumes se sont échappées, ce qui a bien vite provoqué la chute et la noyade d’Icare dans la mer. Pendant la scène où La chute d’Icare apparaît, nous voyons V en train de faire de même : il tombe du balcon et cède à la tentation.


Une des références bibliques les plus importantes apparaît à la moitié de Blood Sweat & Tears, quand les garçons sont vus assis autour d’une table. C’est un rappel de La Cène, une des œuvres les plus éminentes de Léonard de Vinci. Cette peinture raconte le moment où Jésus Christ a annoncé à ses douze disciples que l’un d’eux allait le trahir.


On remarque également que les membres n’ont qu’une simple pomme dans leurs assiettes. La pomme est un symbole célèbre du péché dans l’histoire biblique d’Adam et Eve, tirée du troisième chapitre de la Genèse. C’est un conte classique décrivant la chute de l’humanité durant laquelle Eve, tentée par un serpent, mange un fruit venant de l’arbre de la connaissance du bien et du mal.


La sculpture Pietà de Michel-Ange fait également son apparition pendant une des scènes solo de j-hope. Elle dépeint le deuil de la mère de Jésus devant le corps de son fils. La statue est directement liée à l’arc du personnage de j-hope, avec le motif de Frau Eva dans Demian. Tout comme Frau Eva, la Vierge Marie incarne l’image d’une mère universelle.


Dans la même scène, j-hope est vu en train de tenir une flèche et un arc. La séquence durant laquelle il vise et ensuite lâche la flèche rappelle l’archange Michel de la peinture. La flèche touche V, ce qui porte à croire qu’il incarne Lucifer, l’ange déchu. Cette idée est renforcée plus tard par l’apogée du récit de Blood Sweat & Tears, lorsqu’on découvre V avec des cicatrices dans le dos, là où des ailes sont censées être.


Au lieu de cela, les ailes sont retrouvées sur une énorme statue qui apparaît devant Jin dans le musée. Il approche la sculpture ailée et l’embrasse. Il succombe à la tentation lui-même, accepte à la fois les bons et les mauvais côtés, et achève le conflit.


Blood Sweat & Tears raconte une histoire visuelle sur l’abandon à la tentation et la perte de l’innocence, alors que la jeunesse se fraie un chemin dans le monde qu’elle connaît. Les sept garçons adoptent les deux mondes de l’obscur et de la lumière, passant ainsi à un autre chapitre. Le clip vidéo reste une des œuvres les plus artistiques et les plus stimulantes visuellement dans le catalogue des clips de BTS.


Venez lire le NUMÉRO 6 d’ARMY Magazine : l’ère « WINGS » ici.


Les images appartiennent à : Big Hit Entertainment


Écrit par : Jynx

Édité par : Aury, Anna, Nasty

Traduit par : Arisoa

Traduction éditée par : Nedrane et Sarah


Comments


bottom of page