Our Recent Posts

Archive

Tags

RM sur Intersections : The Art Basel Podcast

Le 28 juin, RM a été invité dans « Intersections: The Art Basel Podcast » (fr. « Intersections : le podcastArt Basel »). Présenté par UBS, Intersections rassemble des artistes, architectes, galeristes, designers, musiciens, et collectionneurs de premier plan pour se plonger en profondeur dans leur passion pour l’art. Rejoignez-nous pour une analyse détaillée de ce podcast enrichissant.

Bref historique

Avant de se plonger dans l’intérêt assez récent de RM pour l’art visuel, Intersections de Mark Spiegler a demandé un petit récapitulatif du parcours de RM et de BTS en général. Comme la plupart des ARMY le savent, RM est un grand fan d’Eminem, une passion qui a commencé avec le film de l’artiste 8 Mile et sa chanson Without Me. RM a immédiatement su qu’il voulait être comme Eminem et rapper en anglais. Un fait que certains ARMYs ne savent peut-être pas : quand il avait 10 ans, RM voulait être poète et écrivain et, selon lui, cela a naturellement évolué vers sa position de rappeur.


RM a découvert Eminem et d’autres artistes comme Nas quand il avait 13 ans et a commencé à écrire ses propres paroles à 14 ans, ce qui l’a amené à rejoindre une communauté en ligne de rappeurs underground. À 16 ans, il a effectué sa première performance en direct et sur scène, qu’il a « totalement ratée ». Alors que RM avait oublié ses paroles et avait décidé d’abandonner la musique, il n’avait pas remarqué que le célèbre rappeur coréen Sleepy était dans la foule. Pourtant, après un appel téléphonique de Sleepy, RM l’a rencontré en secret et nous connaissons la suite.


Art

La principale raison d’être du podcast, c’est de parler d’art. RM confie que ce dernier l’aide « à ne pas devenir fou ou surexcité ». L’intérêt de RM pour les autres supports d’art a toujours été mis en avant à travers sa musique, mais en 2018, il a aussi commencé à montrer une affection particulière pour l’art visuel.


BTS étaient à Chicago pour la tournée « Love Yourself » quand RM a voulu essayer quelque chose de nouveau et a demandé à l’équipe managériale s’il y avait un endroit où ils pourraient aller. Ils ont fini par se rendre à l’Art Institute of Chicago. « Je suis allé là-bas et j’ai vu les incroyables peintures qu’ils exposaient : Seurat, Monet, Picasso. Ce sont les artistes que je connaissais déjà avant mon entrée dans le monde de l’art ». RM dit se rappeler du frisson qu'il a ressenti en se connectant aux œuvres qu’il avait observées. Là, dans cette petite salle, RM a vécu une rencontre entre lui et les empreintes laissées par ces artistes, et a commencé à penser : qu'y a-t-il dans l’art ? Quelle est cette couleur ? Quelle est leur signification ?


Alors que RM était en train de tomber amoureux des arts visuels, il s’est soudain demandé pourquoi il était incapable de citer ne serait-ce qu'un seul artiste coréen pratiquant ces arts. En rentrant en Corée après la tournée, il a commencé à visiter des galeries et des musées. Il a également entamé ses recherches sur des artistes et des peintres coréens, en espérant trouver celui ou celle qu’il pourrait en venir à considérer comme un mentor dans le monde de l’art.


Le premier tableau que RM a acheté pour sa collection personnelle était une peinture de montagne de Lee Daiwon. Il a su qu’elle était spéciale à l’instant où il l'a placée sur son mur. C’est à ce moment-là que RM comprit « [l’intérêt] de collectionner, puis de les exposer sur les murs. Donc, c’était vraiment étrange et c’était réellement, quelque chose de presque spirituel pour moi », a-t-il expliqué.


Mountain de Lee Daiwon

Il est clair que RM voit la longévité de l’art et de ses artistes comme un reflet de ce qu’il veut dans la vie. RM mentionne que le simple fait d'observer une peinture chez lui l'encourage à aller de l'avant. Il ajoute : « je veux juste faire de la musique semblable aux œuvres intemporelles que j’admire ». Alors que son catalogue musical continue de se développer, sa collection de pièces inspirantes en fait de même. Il espère la partager au monde entier un jour. « Nous ne pouvons pas voir les grands artistes coréens car il n’y a pas beaucoup de musées à l'heure actuelle… Donc, je veux juste créer le mien », dit-il à Spiegler.


Courage et changement

RM a terminé sa participation dans le podcast en révélant au monde l’œuvre d’art qui a été son premier coup de cœur : Le déjeuner de Monet. Quant au plus récent, il ne s’agit pas d’une œuvre, mais d’un artiste. Quand il parle de Philip Guston, RM aurait pu se décrire lui-même, en particulier dans la perspective des nouveaux projets solo de BTS. « Il était l’un des membres les plus importants de l’équipe, mais… il a courageusement changé son monde entier. J’ai entendu dire que beaucoup de personnes riaient de lui. Mais je pense que s’il n’avait pas changé de style, je pense qu’il serait simplement resté un des membres… Mais parce qu’il a changé… et a courageusement fait face aux obstacles… Il peut juste être lui-même. »


C’est tout ce que les ARMY veulent pour toi, Kim Namjoon : que tu sois toi-même. Nous continuons à te soutenir dans ce nouveau parcours. Sois courageux et fais face aux obstacles. Nous serons toujours là à chaque étape du chemin !


Écrit par : Marcie

Édité par : LJ

Conception graphique par : Achan

Traduit par : Arisoa

Traduction éditée par : Rachel et Sarah


Les photos et vidéos partagées sur ce blog ne sont pas la propriété d’ARMY Magazine. Toute violation des éventuels droits d’auteur serait involontaire.