Our Recent Posts

Archive

Tags

  • ARMY MAGAZINE

Précédemment avec BTS : Permission de s'enthousiasmer pour le come-back ! Du 3 au 9 juillet

La période avant un come-back est toujours emplie d'anticipation et d'excitation, et ce qui a précédé la sortie de Permission To Dance cette semaine n'a pas dérogé à la règle. Prêts à récapituler tout ce que BTS a fait au cours de ces sept jours exaltants, ARMY ? C'est parti !


Les débuts de Cow-boy Bangtan


Tout juste après avoir célébré la 6ème semaine de Butter à la tête du Billboard Hot 100 et les 900 000 ventes de BTS, THE BEST, les ARMY ont commencé à se préparer pour ce que SUGA a appelé le « passage de témoin » au nouveau single. Lorsque la courte bande-annonce de Permission to Dance a été mise en ligne, les réseaux sociaux se sont enflammés. Le thème de cow-boy de la nouvelle ère, que de nombreux utilisateurs américains de Twitter ont surnommé « Yeehaw Bangtan », a suscité un intérêt particulier. Dans ce style qui comporte des chemises à glands, des chapeaux de cow-boy et beaucoup de tissus en jean, ce look s'éloigne visiblement du thème des années 70 de Dynamite et de celui des années 80 de Butter.


Mettre les mannequins au chômage : pour de vrai cette fois


Cependant, une nouvelle chanson n'était pas la seule chose que les garçons avaient en réserve cette semaine, car de multiples vidéos illustrant la versatilité et le talent de visuals et d'artistes des membres de BTS ont surpris et ravis les ARMY. Le 3 juillet en Corée, Louis Vuitton a annoncé que BTS allaient porter la collection Homme Automne-Hiver 2021 de Virgil Abloh dans un défilé de mode virtuel exclusif filmé à Séoul. Il s'agit du premier projet intégral de mannequinat présenté par BTS depuis l'annonce de leur rôle d'ambassadeurs pour la marque de luxe, fin 2020.


La vidéo a été diffusée le 7 juillet et a commencé avec la voix-off de V, qui a présenté le thème du défilé : « hope amidst turbulence » (fr. « de l'espoir au milieu des turbulences »). En suivant un petit dirigeable gris sur lequel était inscrit le mot « Hope » (fr. « Espoir »), les spectateurs étaient guidés à travers un « grand gratte-ciel » à l'intérieur duquel chaque membre de BTS apparaissait vêtu de nouvelles pièces issues de la collection d'Abloh. La vidéo comprenait des prises de vue individuelles des membres ainsi que des angles incluant d'autres mannequins. Les transitions étaient principalement réalisées par l'échange de regards intenses entre les membres, ce qui correspondait au ton industriel austère et élégant du tournage. Les vêtements comportaient des motifs classiques de Louis Vuitton et des images inspirées de l'aviation, dont une grande partie reflétait les influences ghanéennes d'Abloh.



Vous avez le droit de pleurer (à propos de Papy Bangtan)


Louis Vuitton a déclaré que la collection « vise à redéfinir la façon dont nous identifions les garde-robes archétypiques qui sont liées aux présomptions de la société », et en effet, la jupe à carreaux de Jimin dans la dernière photo de groupe a encore repris l'habitude de BTS de se défaire du genre dans la mode, à l'échelle mondiale. La question du genre a également été abordée lors de l'interview des garçons avec Jaeki Cho pour Amazon Music sur Twitch. Cho, qui parle à la fois anglais et coréen, a mené une conversation bilingue impressionnante et experte avec les garçons, discutant de sujets variés allant de leur musique actuelle à la manière dont BTS ont, peut-être involontairement, redéfini la masculinité (en particulier pour le public occidental). Yoongi a également continué à normaliser l’acte de pleurer et celui d’exprimer des émotions, une autre étape clé de ce processus de déconstruction des normes de genre. En outre, BTS ont parlé de la façon dont ils abordent la pression qu'engendre le succès, de leurs espoirs et de leurs rêves pour l'avenir et de leur souhait de continuer à produire de la musique jusqu'à ce qu'ils deviennent des « papas Bangtan ou des papys Bangtan ».


Joyeux ARMY-versaire !


Le contenu incroyable ne s'est pas limité au mannequinat et aux interviews. Le 9 juillet est connu sous le nom de « ARMY Day » (fr. « le jour des ARMY »), car c'est le jour où BTS ont officiellement annoncé que le nom de leur fanbase serait ARMY, en 2013. Pour fêter l'événement, BTS ont mis en ligne la « Playlist des ARMY » sur YouTube, une série de vidéos dans lesquelles chaque membre interprète un extrait de l'une de ses chansons solo. On y trouvait des chansons très populaires parmi les fans, telles que People, Still With You et Abyss. De plus, la Playlist des ARMY a marqué les toutes premières interprétations des chansons Bicycle de RM, sortie pour le FESTA 2021, Snow Flower de V et Hope World de j-hope. La série s'est terminée par une adorable interprétation de Filter par Jimin. Chaque membre a utilisé des accessoires uniques pour mettre en valeur sa chanson, allant de la dégustation d'un gâteau par Taehyung à la contemplation d'une grande pierre précieuse transparente par Jin (un rappel du thème de sa pièce dans BE). Les garçons ont également publié sur YouTube sept courtes vidéos basées sur leurs photos-concepts pour Butter.


En retour, Twitter et Weverse ont été remplis de célébrations des ARMY, de nombreux utilisateurs racontant la manière dont ils sont devenus ARMY ou leurs interactions les plus réconfortantes avec d'autres fans. C'était l'introduction parfaite à la première diffusion de Permission to Dance, qui a marqué le début d'une nouvelle année pour les ARMY comme pour BTS.


Les performances de Permission to Dance vont probablement être omniprésentes au cours des prochaines semaines, en commençant par la première de la chorégraphie complète sur Naver Now ainsi que le retour de BTS dans The Tonight Show les 13 et 14 juillet. En attendant, restez aux aguets, hydratez-vous et n'oubliez pas d’écouter Butter et Permission To Dance sur les plateformes !


Écrit par : Mariko

Édité par : Tori Rose

Conception graphique par : ThornToHisRose

Traduit par : Rachel

Traduction éditée par : Angéla et Mélissa


Les photos et vidéos partagées sur ce blog ne sont pas la propriété d’ARMY Magazine. Toute violation des éventuels droits d’auteur serait involontaire.