Our Recent Posts

Archive

Tags

Les inspirations de BTS : le joueur de flûte de Hamelin

Avant de nous plonger au cœur de ce blog, voici quelques questions auxquelles nous aimerions que les ARMY réfléchissent : vous souvenez-vous de quand date la première fois que vous avez écouté une chanson ou regardé un film/une série ? Plus particulièrement, quelle chanson, série ou quel film vous a fait devenir fan d’un artiste ? Quel artiste ou quelle célébrité avez-vous été capable de reconnaître en premier lorsque vous étiez enfant ? Est-ce que le fait d’être fan de cet artiste vous a apporté un regard différent sur le monde, ou bien cela vous a-t-il aidé à échapper au chaos de la vie ?


Quelles que soient vos réponses à ces questions, elles ont une chose en commun : elles décrivent la façon dont nous découvrons l’art et les artistes, que cela se produise via un format audio, vidéo ou visuel. L’art est une extension de nous-mêmes, un moyen de nous exprimer lorsque les mots nous font défaut. Mais plus largement, il nous permet de créer des liens avec les autres, et peut même nous unir grâce à un message commun. C’est le pouvoir que détiennent les artistes et les créateurs ; ils construisent les bases d’une éventuelle relation parasociale.


La définition de ce que sont l’art et le divertissement devient plus ambiguë que jamais. Si les artistes cherchent à transmettre un message, leur façon de le faire détermine le niveau de divertissement de leur œuvre, la façon dont les fans vont le percevoir. Soit ils réussissent, soit le message se perd au moment de la transmission entre l’artiste et ses fans, et bien souvent ce problème ne vient pas de l’artiste lui-même. En réalité, parfois la façon dont une société ou un label fait la promotion du travail de ses artistes est ce qui va renforcer ou détruire la relation entre ceux-ci et leurs fans. C’est ainsi que fonctionne l’industrie du divertissement : le désir des fans d’en obtenir davantage est souvent exploité par les maisons de disque pour leur profit, rendant la métaphore du joueur de flûte de Hamelin idéale pour la chanson Pied Piper de BTS.


« Le joueur de flûte de Hamelin » se déroule dans la ville éponyme en Allemagne, où les rats font des ravages, angoissant les habitants et frustrant le maire impuissant. Mais c'est jusqu’au jour où le joueur de flûte arrive avec un instrument magique, affirmant détenir la solution au problème. Le maire lui promet alors une récompense s’il parvient à se débarrasser des rats. La suite de l’histoire permet de découvrir si les habitants de Hamelin pourront souffler de soulagement. Quelques spoilers apparaîtront dans ce blog.


« Oui, peut-être suis-je un peu dangereux/

Un peu dangereux/

Comme le Joueur de Flûte qui t'attire/

Je te mets à l’épreuve, te mets à l’épreuve/

Comme le fruit défendu qui te tente, bien que tu en sois conscient.e/

Ma flûte peut tout réveiller/

Ce son te tourmente encore plus/

Tu réagis, te laisses emporter/

Je souffle sans relâche/

Je suis ton plaisir coupable/

Tu ne peux y échapper/

Jamais »


L’histoire et la chanson évoquent toutes deux la manière dont la tentation d’en vouloir plus nous rend avides au point d’en oublier les conséquences de nos actes. Même si nous sommes conscients de ce que nous faisons, nous n’en contrôlons pas complètement les répercussions. Dans « Le joueur de flûte de Hamelin », le protagoniste parvient à accomplir sa mission en attirant les rats vers la rivière. Cependant, le maire l’accuse d’avoir triché et baisse le montant de la récompense dont ils avaient convenu. De la même façon, à chaque nouveau numéro 1 de BTS dans les classements Billboard, le septuor et les ARMY sont accusés par « des associations et critiques de musique supposément prestigieux » de manipuler le système.


Lorsque le joueur de flûte n’obtient pas ce qui lui avait été promis par le maire, il se venge en attirant les enfants de Hamelin loin de leurs parents, qui sont alors bouleversés et inquiets de leur disparition. Lorsque le maire se rend compte de ce qui s’est produit, il cède et donne au joueur de flûte ce qui avait été prévu. Selon une autre version de l'histoire, ce dernier décide alors de ramener les enfants auprès de leurs parents. Dans la chanson, RM dit aux ARMY de se concentrer sur leurs études/leur emploi et de regarder plus tard les contenus sur BTS, expliquant qu’une ou deux heures de travail passeront en un clin d'œil et qu’ils récompenseront les ARMY avec cette chanson. Pour résumer, le joueur de flûte met fin à son contrôle sur les enfants après avoir obtenu la récompense convenue, tandis que les membres de BTS en tant que joueurs de flûte entretiennent avec les ARMY une relation de « fuis-moi je te suis, suis-moi je te fuis ».


Les êtres humains recherchent fréquemment de la joie et du réconfort à travers les choses qu’ils aiment ; dans ce cas précis, l’art et le divertissement. Mais ces choses peuvent devenir des distractions quand nous perdons de vue la réalité de notre vie. Tout comme les rats et les enfants furent incapables d’ignorer la merveilleuse musique du joueur de flûte, en tant qu’ARMY, nous ne pouvons pas résister non plus à la musique de BTS. C'est un parallèle qui est parfaitement illustré avec les paroles chantées : « I’m taking over you » (fr. « Je m’empare de toi »). Il est alors intéressant de se demander : est-ce que cela nous rend avide, ou simplement humains ?


Écrit par : Anugya

Édité par : Ren

Conception graphique par : Martina

Traduit par : Laura

Traduction éditée par : Angéla et Rachel


Les photos et vidéos partagées sur ce blog ne sont pas la propriété d’ARMY Magazine. Toute violation des éventuels droits d’auteur serait involontaire.