Our Recent Posts

Archive

Tags

Les inspirations de BTS : Black Swan

« Aucun artiste n’est satisfait… Il n’y a seulement qu’une étrange contrariété divine, une agitation sacrée qui nous pousse à avancer et qui nous rend plus vivant que les autres. » - Martha Graham.


Nous avons tous une infinité de potentiels pour faire tout ce que nous voulons, en tant qu’êtres humains. Pour exploiter cela, nous avons nos loisirs. Ces derniers nous aident à explorer qui nous sommes, et nous les utilisons comme un refuge pour échapper au chaos infini dans nos vies. Cependant, nous vivons dans une société capitaliste dans laquelle nous nous battons pour obtenir l’attention de l’autre, pour que tout le monde puisse regarder ou écouter ce que nous avons créé et rendre nos créations profitables. Après tout, la principale source de profit des entreprises est la durée de concentration des clients. Un exemple de ce genre de contenu, beaucoup regardé par les gens, sont les vidéos de motivation qui vous conseillent de faire ce que vous aimez.


Ce n’est pas grave de se sentir démotivé. C’est là que ces vidéos interviennent pour vous aider. Mais que se passe-t-il si vous n’avez pas envie de faire ce qui vous passionne ? Et si ce sentiment prenait la forme d'une de ces journées où vous pensez : « je veux faire encore mieux que la dernière fois, mais je ne sais pas comment y arriver » ? Vous avez l’impression que des voix extérieures vous poussent à innover dans votre loisir et à le montrer sur les réseaux sociaux, mais vous avez juste peur que ça ne soit pas parfait. C’est ce que Black Swan (le film et la chanson issue de MAP OF THE SOUL : 7) tente d’explorer et que nous développerons encore davantage dans ce blog.


Black Swan est un film dramatique et psychologique réalisé en 2010 par Darren Aronofsky et porté par l'interprétation de Natalie Portman. Librement inspiré de la pièce Le Lac des Cygnes, ce long métrage suit l’histoire de Nina Sayers, une danseuse de la compagnie New York City Ballet, qui vit avec sa mère surprotectrice et jalouse, Erica. Alors que la compagnie ouvre sa saison avec Le Lac des Cygnes de Tchaïkovsky, le directeur artistique Thomas Leroy est à la recherche d’une nouvelle danseuse qui pourrait incarner Odette (le cygne blanc) et Odile (le cygne noir). Nina a l’innocence qui fait d’elle le cygne blanc mais elle manque d’audace et de passion pour être le cygne noir. Les événements qui se déroulent après sa sélection pour le rôle constituent l’histoire du film.


« Profondément /

Oui, je pense que je m’enfonce plus profondément /

Je ne cesse de perdre pied /

Maintenant, relâchez-moi, je déteste ça /

Je préfèrerais y aller par moi-même /

Je me jetterai dedans /

Au plus profond de cet endroit,

Je me suis vu moi-même. »


Le lien entre le film et la chanson de BTS est la peur et la remise en question de soi. Dans le film, l'obtention du double rôle de cygne blanc et cygne noir par Nina marque le début de son véritable combat : montrer son authenticité. Choisir une carrière artistique (en l'occurrence, le ballet) est une expérience intense, accompagnée d'énormément de pression pour être le ou la meilleur.e, par rapport à ce que les autres artistes ont fait avant vous.


À la maison, Erica a abandonné la danse pour se concentrer sur Nina et la traite comme une gentille petite fille (on le voit clairement dans sa chambre à coucher : de couleur rose et remplie de peluches ainsi qu'une boîte à musique), ce qui bloque son développement entre la préadolescence et l’âge adulte. Comparé au reste de la compagnie, la prédécesseure de Nina, Beth, avait toujours été le centre de l'attention à chaque saison, et Nina l'idolâtrait au point de vouloir être aussi parfaite qu’elle (allant même jusqu’à voler ses affaires). Nina se retrouve ainsi sous pression, ce qui l’empêche de devenir le cygne noir. Le poignant périple qu’elle fait tout au long du film est amplifié par le fait qu’elle perd progressivement prise sur la réalité. Cette perte atteint son apogée quand elle s’abandonne finalement à la performance où elle devient le cygne noir.


Peu importe ce que nous faisons, un sentiment de peur s'attarde toujours dans notre esprit. Le combattre nous rend confus, ce qui nous fait perdre confiance en nos capacités. Mais c’est la beauté de nos émotions : les émotions négatives nous poussent à faire quelque chose de significatif pour nous-mêmes et pour les autres tout en emmenant nos aptitudes vers d’autres horizons. Dans le film, nous voyons que l’entourage de Nina a diverses opinions sur elle, et intérieurement, elle a estimé que certaines étaient correctes. Pourtant, durant le point culminant, elle a prouvé que tout le monde avait tort en canalisant ses peurs et ses doutes. Nous pouvons apprendre cela tout en essayant de faire preuve de plus de compassion envers nous-même.


Écrit par : Anugya

Édité par : Dae

Conception graphique par : Achan

Traduit par : Arisoa

Traduction éditée par : Laura et Nedrane


Les photos et vidéos partagées sur ce blog ne sont pas la propriété d’ARMY Magazine. Toute violation des éventuels droits d’auteur serait involontaire.