top of page

Les chapitres de BTS: de No More Dream à No More… Décorum, du repos pour les ARMY, des compromis

Le 14 juin 2022, les ARMY ont revêtu leurs plus belles tenues, mis leurs téléphones en silencieux et informé famille et amis qu’ils seraient indisponibles pendant au moins une heure. Pourquoi ? Ils avaient rendez-vous pour un dîner avec BTS. Il s'agissait de célébrer les 9 ans passés ensemble en tant qu’équipe, en tant que frères, et en tant que personnes les plus chéries des ARMY. Les fans ont attendu avec fébrilité le dîner du FESTA 2022. Cependant, en lieu et place d'un badinage enjoué et léger, BTS se sont révélés aux ARMY plus vulnérables que jamais.


Les membres ont été clairs : il ne s’agit ni d’un arrêt, ni d’une mise entre parenthèses de leurs activités en tant que BTS. En revanche, ils ont annoncé qu’ils comptaient prendre du temps pour se trouver en tant qu’individus et se reconnecter à la partie d’eux qu’ils avaient dû mettre de côté pour privilégier l’équipe. Même si les ARMY ont compris et soutenu leur décision, une tristesse ambiante régnait ; non pas parce que les garçons avaient décidé de se concentrer sur leurs activités solo, mais parce que les ARMY n'avaient pas eu conscience des difficultés par lesquelles ils étaient passés. C’était comme si le fandom n’avait pas été à la hauteur.


Une pause ? Quelle pause ?


Tandis que les fans préparaient leurs cœurs et leurs esprits à l’idée de voir BTS moins régulièrement, le fil Twitter des ARMY se remplissait d’annonces de leurs projets de faire des threads amusants sur BTS et de rattraper le contenu qu’ils n’avaient pas encore eu l'occasion de regarder. Personne n’a vu venir ce qu’il s’est passé ensuite. Un raz-de-marée de contenu a inondé le fandom, noyant la peur de ne plus voir les membres. Mais il s’agissait d’un BTS que les ARMY n’avaient encore jamais vu. Ils exploraient leur côté plus sombre, leurs goûts musicaux, (et, osons le dire) leur facette plus sexy, et les ARMY (quoique pris de court) étaient vraiment emballés.


No More Dream


Le 11 juin 2013, BTS publiaient le clip vidéo de leur chanson No More Dream, deux jours à peine avant que les sept garçons à l’épreuve des balles ne brûlent les planches le 13 juin et se désignent comme les protecteurs de la jeunesse. Dans un marché saturé de groupes de K-pop espérant capter l’attention du monde, BTS offraient une bouffée d’air frais. Ils ne se contentaient pas de chanter le fait qu'ils étaient les meilleurs ou leur désir de conquérir une fille. « Leurs chansons ne parlent pas d’amour ou de cœurs brisés. Elles parlent d'identité, d'assurance et d'amour de soi. Il s’agit de messages engagés », explique Yun Jeung Jo, directeur exécutif du Centre Culturel Coréen de New York, dans un documentaire de 2019 de la chaîne CNBC.


C’est leur truc, le sept


Ceci dit, leur engagement social n’était pas la seule chose qui faisait sortir BTS du lot. Les membres partageaient un lien sincère, prouvant qu’ils étaient (et sont encore) l'incarnation du travail d’équipe. Même si chacun d’entre eux avait clairement un style et une personnalité uniques, au lieu de mettre en avant le membre le plus populaire, BTS ont tout fait à sept. L'antithèse du modèle K-pop. Les sept étaient tous le visage du groupe.


Dans un article de CNN, RM explique qu'ils sont comme des frères. « Nous nous disputons parfois, de temps en temps. Mais nous savons comment régler les conflits et comment apprendre les uns des autres. Nous partageons des liens très spéciaux ». Cette proximité est l’une des nombreuses raisons qui font que les ARMY sont farouchement loyaux envers BTS.


No More… Décorum ??


Alors, le 6 décembre 2021, lorsque nous, ARMY, avons découvert à notre réveil les comptes Instagram personnels des membres de BTS, nous aurions dû voir venir le chapitre deux de loin. Ce fut un chaos complet dès le premier jour, à regarder les membres parcourir l’application en toute indépendance et changer l'esthétique de leur compte pour l’accorder à leurs goûts. Entre j-hope publiant des photos enjôleuses au milieu de portraits de sa famille et de son chien comme si de rien n’était, RM créant sa propre galerie d’art virtuelle, ou les garçons utilisant Instagram comme une conversation de groupe pour parler de taille de pantalons de survêtement tout en se complimentant sur leur beauté respective, il est clair que BTS sont plus proches que jamais.


La publication par BTS de photos de leurs dos nus et de leurs abdominaux musclés ont sorti les ARMY de leur ère victorienne, lors de laquelle un front exposé causait un émoi collectif sur les réseaux sociaux. L’ère du « no more clothes » (fr. « plus aucun vêtement ») est vraiment une belle conséquence du chapitre deux. Cependant, rien ne vaudra jamais le fait de voir BTS heureux, en bonne santé, chaque membre se découvrant lui-même tout en continuant à grandir en tant que groupe, qu’amis, et que frères.


Sept qui ne font qu’un… pour toujours


Alors, quelle est la différence entre le chapitre un et le chapitre deux ? Honnêtement, il n’y en a pas. Dans le premier chapitre, les garçons étaient très jeunes et ont grandi ensemble. Le second chapitre signe leur progression naturelle vers l’âge adulte. BTS étaient, sont, et resteront toujours sept. Dans une interview récente avec Vogue Korea, V l’a de nouveau confirmé : « Nous sommes un groupe très positif et nous avons tous une fervente envie de nous soutenir inconditionnellement les uns les autres. Nous nous sommes récemment retrouvés chez SUGA pour écouter les musiques sur lesquelles nous avions travaillé individuellement. Nous avons dansé et nous sommes couverts de compliments non-stop. Pouvoir chacun partir à la recherche de notre propre style de musique est ce qui fait brûler la passion et l'enthousiasme en nous. C’est ce qui nous permet de continuer à aimer ce que nous faisons. J’adore voir ça. »

Pour BTS et les ARMY, ne faire qu’un voudra dire être sept … POUR TOUJOURS.


Écrit par : Lisa

Édité par : Ren

Conception graphique par : ThornToHisRose

Traduit par : Nedrane

Traduction éditée par : Laura et Sarah


Les photos et vidéos partagées sur ce blog ne sont pas la propriété d’ARMY Magazine. Toute violation des éventuels droits d’auteur serait involontaire.


Comments


bottom of page