Our Recent Posts

Archive

Tags

La virtuosité de… BANG BANG CON The Live

Ticket virtuel ? C’est bon !

ARMY Bomb ? C’est bon !

Snacks ? C’est bon !

Connexion internet rapide ? C’est bon !


La dernière fois que Big Hit et BTS ont organisé un concert en ligne, nous en sommes à peine sortis indemnes, puisque nous nous sommes remémorés les anciennes-mais-mythiques setlists de BTS pendant presque onze heures d’affilée. Qu’avait donc BTS à nous offrir d’autre à travers cette heure et demie de concert live en ligne ? Connaissant si bien Big Hit et BTS, ça ne pouvait qu’être impressionnant !


Le concert était coordonné par Kiswe Mobile, un service de streaming américain proposant une technologie multi-angles (jusqu'à 6 écrans). Le BANG BANG CON a débuté le 14 juin à 16 heures (heure coréenne), mais les ARMYs pouvaient commencer à se connecter à 15 heures pour coupler leurs ARMY Bombs, discuter avec d’autres ARMYs, ou encore regarder de satisfaisantes statistiques qui prenaient la forme d’une carte du monde, sur laquelle on pouvait voir d’où les ARMYs se connectaient pour rejoindre le concert virtuel. Quand l’horloge a enfin sonné 16 heures, des Tiny Tan en tenues de MIC Drop (peut-être un clin d’œil à de nouveaux produits dérivés) ont donné le coup d’envoi avec des guides vidéos concernant l’étiquette à respecter pendant le concert et un nouveau VCR.


Avec son fameux « Bienvenue, première fois au BANG BANG CON, n’est-ce pas ? », RM a inauguré la setlist avec la première chanson, Dope. La première pièce était absolument adorable, dominée par les couleurs violettes, roses et jaunes, mais le plateau en lui-même se composait de six pièces différentes et de deux scènes. Alors que la chanson progressait, ils se sont dirigés vers la seconde scène, et les garçons avaient l’air frais avec des tenues confortables, au thème floral. Sans prendre de pause, ils ont enchaîné avec Boyz With Fun, et waouh, les ARMYs se sont par conséquent bien dépensés ! La performance était si dynamique que nous ne pouvions pas nous arrêter de chanter et danser ! Les garçons ont ensuite pris le temps de saluer les ARMYs du monde entier et de lire certains de leurs commentaires. Ils nous ont même offert une brève visite du plateau !


Ensuite, la troisième chanson était I Like It, filmée avec la caméra de leur tout nouveau Samsung Galaxy S20+. Puis ils sont passés en douceur à la légendaire Just One Day avec son charme classique et innocent. Nous avons réellement vécu un retour dans le passé, alors que les performances nous ont aidé à nous rendre compte que BTS avaient bien grandi en tant qu’artistes au fil des années, créant des chansons bien plus spéciales et nostalgiques.


Mis à part les chansons, BANG BANG CON nous a également offert une charmante « page de publicité » avec de l’ASMR de la part de BTS et des concours de regards, ainsi qu’une présentation des publicités de BTS, qui comprenait Lemona, SYSTEM, FILA, l’Organisation du Tourisme de Séoul et plus encore. Puis, ils nous ont surpris avec des performances en unités : l’émouvante Jamais Vu de Jin, j-hope et Jungkook, l’espiègle Respect de RM et SUGA, et l’adorable Friends de Jimin et V (et oui, ils chantaient bien dans leurs anciens uniformes de lycée !) La surprise ne s’est pas arrêtée là, puisqu’ils nous ont soudainement donné de brefs spoilers des performances de Ugh! et 00:00 (Zero O’Clock) juste après que j-hope ait offert à chaque membre un adorable bracelet qu’il avait confectionné lors de précédents streams VLive. BTS ont également assuré aux ARMYs qu’ils nous donneraient les versions complètes des deux chansons dès que possible, au cours de leur tournée. Nous brûlons d’impatience !



Photos de la Page Facebook Officielle de BTS


Après une autre courte pause, ils ont une fois de plus changé de tenues pour interpréter Black Swan, et waouh, les produits de la collaboration BTS X SYSTEM leur allaient parfaitement ! La version remixée de Boy With Luv est arrivée juste après, et ils ont incorporé à la performance un magnifique concept de « Singin’ In The Rain » [Chantons sous la pluie] avec des parapluies LED ! Et… Attendez un instant… Était-ce un mur rempli d’ARMY Bombs utilisées pour décorer la scène que nous avons aperçu ? Et bien, oui ! Un ARMY a calculé combien d’ARMY Bombs étaient sur le mur et il y en avait approximativement 1 500. Voilà probablement une des raisons pour lesquelles tous les stocks des ARMY Bombs étaient écoulés sur la boutique Weverse ! Ensuite, BTS a interprété Go Go et Anpanman avant de prononcer leur discours de fin.

Nous avons pu observer que se produire sur scène et nous voir avaient sincèrement manqué à BTS, tout particulièrement lorsqu’ils se sont fait un câlin de groupe en laissant de l’espace entre eux pour les ARMY. En guise de rappel, ils nous ont donné Spring Day et sont lentement sortis de scène tout en nous adressant un dernier salut et en criant « ARMY, we purple you ! » [nous vous aimons très fort !]

Avec une promesse écrite, « We will go see you, stay there » [Nous reviendrons vous voir, ne bougez pas] BANG BANG CON The Live s’est joliment terminé.



Photos du compte Twitter Officiel @BTS_bighit


D’après les statistiques de Big Hit, BANG BANG CON The Live a rassemblé avec succès plus de 756 600 spectateurs de 107 pays et territoires, devenant le plus grand événement musical virtuel payant au monde. Il a aussi apporté plus de 10 000 nouveaux ARMYs dans la famille. Big Hit a également touché approximativement 20 millions de dollars uniquement par le biais des ventes de tickets, sans inclure les ventes de merch de BANG BANG CON The Live.


Mis à part leurs immenses profits du concert virtuel, BANG BANG CON The Live s’est révélé être une oasis dans le désert et a apaisé notre soif de BTS.


En attendant de pouvoir se voir face à face, prenez soin de vous s’il-vous-plaît ARMY, et continuez à soutenir BTS ! Vous pouvez aussi lire notre blog précédent à propos du premier BANG BANG CON ici. 보라해~

.

Écrit par : Avi

Édité par : Sno

Conception Graphique par : Batul

Traduit par : Angéla


Les photos et vidéos partagées sur ce blog ne sont pas la propriété d’ARMY Magazine. Toute violation des éventuels droits d’auteur serait involontaire.