top of page

Analyse du concert « Yet To Come In Busan »

L'importance de « Yet To Come », le concert unique et gratuit de BTS à Busan de ce 15 octobre 2022, a pris de l’ampleur dans les jours qui ont suivi l’événement. Big Hit Music a annoncé cette semaine que tous les membres participeraient au cours des trois prochaines années au service militaire obligatoire en Corée du Sud. Ce concert est donc probablement le dernier du groupe avant 2025. Par conséquent, « Yet To Come » représente beaucoup de choses aux yeux des ARMY : un au revoir, une promesse, une déclaration politique et une affirmation de l’objectif et de l’identité du groupe, tout en soulignant sa domination économique, sociale et culturelle à l’échelle internationale.


BTS ont outrepassé les attentes lorsqu'ils ont annoncé leur concert d’octobre, peu après avoir établi que leurs prochains projets musicaux seraient individuels. Les ARMY étaient encore plus heureux d’apprendre que le spectacle serait gratuit, avec un public de 100 000 personnes présentes sur place. Des centaines de milliers de fans ont pris part au tirage au sort anticipé réservé aux membres du fan-club en août, et un nombre encore plus important a fait planter le serveur de Global Interpark lorsque les places ont été rendues disponibles en septembre. De nombreux ARMYs ont voyagé jusqu’à Busan, participant à des événements organisés dans toute la ville comme des packages dans des hôtels sur le thème de BTS, des stands de sponsors devant le stade et un hommage spécial au parc d’attraction de Busan, le Lotte World Adventure.


Si toutes les performances récentes de BTS ont été spectaculaires, le niveau d’intensité, de férocité et de détermination avec lequel ils ont attaqué « Yet To Come » avait l'air inédit. À la seconde même où le groupe est arrivé sur scène avec Mic Drop, il a semblé empli d’une nouvelle clarté et d'une nouvelle énergie. Les garçons ont réalisé un concert inoubliable ; peut-être ont-ils été encouragés par la plus grande liberté dont ils ont fait preuve ces derniers mois pour leurs projets artistiques et leurs emplois du temps, ou par le fait qu'ils savaient que cette performance tous ensemble pourrait bien être leur dernière avant un bon moment.


La grande qualité de chaque aspect du concert allait de pair avec l’énergie des garçons. La nouvelle chorégraphie de Run BTS, une chanson particulièrement appréciée des fans, a grandement séduit la foule et mis en avant leur synchronicité quasi parfaite tout en permettant à chaque membre d’exprimer son style individuel. Le jeu de lumières, la pyrotechnique et les effets spéciaux étaient également impressionnants, le groupe faisant usage de drones à de nombreuses occasions. Sur scène, des éléments de décor grandeur nature issus d'anciens clips vidéos et d’anciennes performances, comme le carrousel et le train dans Spring Day ou le bus scolaire dans No More Dream et Yet To Come, ont procuré de nombreux endroits où les membres ont pu s’assoir ou se tenir debout pendant leur performance.


À la suite de leur séquence d’ouverture, BTS a chanté ses tubes plus anciens, Run et Save Me, avant de s'adresser au public. Le groupe a ensuite continué à démontrer la remarquable versatilité de sa discographie. Les interprétations riches en émotions de 00:00 (Zero O’Clock) et Butterfly (Prologue Mix) de la vocal line* nous ont permis d’assister à leurs prouesses vocales impressionnantes et à de nouvelles harmonies en direct, qui ont mis en avant le talent des quatre membres et ému aux larmes de nombreuses personnes du public.


Ce dernier a cependant eu peu de répit, puisque la rap line* s’est lancée dans sa première performance en personne de UGH!, suivie de sa toute dernière interprétation de Cypher Pt. 3 (comme l’a confirmé RM sur scène). Les paroles ? Pertinentes. La performance ? Impeccable, preuve des racines du collectif de rap/hip-hop qu'est BTS. Les deux chansons ont même eu droit à des ajouts amusants, tels que les changements du couplet de j-hope dans Cypher Pt. 3 qui ont fait référence à son dernier album Jack In The Box.


Le groupe est passé à une combinaison des plus dynamiques et colorées pour Dynamite, Boy With Luv et Butter, qui se rapprochait de la série de concerts « Permission To Dance », avant de faire une courte pause pour de nouveau échanger avec le public. Présenté par les « princes de Busan », Jimin et Jungkook, le groupe s'est ensuite lancé dans la très attendue Ma City, qui rend hommage à Busan dans son refrain, avant de conclure la partie principale avec Dope, Fire et IDOL. Epilogue: Young Forever, moment empli d’émotions, puis For Youth, se sont succédé dans une transition fluide, avant que BTS n’interprètent Spring Day pour le rappel et ne terminent avec Yet To Come. Pendant leurs discours de conclusion, RM et j-hope ont demandé aux ARMY de leur faire confiance pour l’avenir, ce qui semble faire allusion à l’annonce de Big Hit Music, et Jin a révélé la sortie de son nouveau single The Astronaut.


Malgré le succès de l’événement sur tous les points, certains des premiers titres de journaux sur « Yet To Come » reflètent des complexités géopolitiques plus grandes, auxquelles BTS se sont retrouvés mêlés ces dernières années à cause de leur célébrité. Beaucoup s’inquiétaient que HYBE et BTS auraient à assumer le coût de l’organisation d'un concert gratuit mais recevraient la majorité de l'opprobre publique si Busan n’était pas sélectionnée pour l’exposition universelle. De plus, l’administration de Busan avait échoué dans sa gestion de nombreux aspects logistiques du concert, dont elle était responsable. À tout cela s’ajoutait leur demande d’utiliser le rôle d’ambassadeurs de BTS pour leur faire effectuer un service militaire alternatif, ce qui a constitué une source de préoccupation de par la possibilité que certains se servent d'eux pour leurs propres intérêts. BTS ont cependant contourné la situation en s'engageant dans l’armée de leur propre initiative.


Ces problèmes ont mis en lumière les pressions que BTS subissent dernièrement en Corée et à l’international en ce qui concerne leur service militaire et leurs rôles d’ambassadeurs économiques et culturels de la Corée en général. Au fond, « Yet To Come » démontre que BTS feront ce qu’ils ont toujours fait : tracer leur propre chemin malgré les contraintes, les pressions du système et les circonstances difficiles qui les entourent. Une voie qui priorise les ARMY et s'assure que tout le monde ait conscience que leur succès est mérité.


*NDT : Voir la définition dans ARMY Magazine n°8, rubrique « Bring The Slang »


Écrit par : Mariko

Édité par : Cassie

Conception graphique par : ThornToHisRose

Traduit par : Angéla

Traduction éditée par : Arisoa et Rachel


Les photos et vidéos partagées sur ce blog ne sont pas la propriété d’ARMY Magazine. Toute violation des éventuels droits d’auteur serait involontaire.


תגובות


bottom of page