top of page

Équilibrer ce qui s'oppose: une revue littéraire de Map of the Soul-Shadow: Our Hidden Self,partie 1

Coucou, ARMY ! Comment allez-vous ? Nous savons que nous vivons actuellement des temps difficiles, des événements stressants et que la vie est totalement différente de ce qu’elle était quelques semaines plus tôt. Chez ARMY Magazine, nous faisons notre possible pour vous tenir au courant de toutes les actualités sur BTS, comme nous l’avons toujours fait. Néanmoins, comme vous le savez sûrement, nous avons également fait face à quelques changements. Notre calendrier de publication diffère de celui de l’été dernier, donc nous n’avons pas pu vous fournir un article de fond sur le nouveau livre du Dr Murray Stein, Map of the Soul - Shadow : Our Hidden Self (fr. « Carte de l'âme - Ombre : le Soi caché »). Par conséquent, nous sommes en train d’écrire un blog (ou deux) sur l’ouvrage. Rejoignez-nous pour l'étude approfondie de ce livre court mais merveilleusement bien écrit. Oh, et si vous n’avez pas encore lu notre article sur son premier livre, MOTS - Persona: Our Many Faces (fr. « Carte de l'âme - Persona : nos nombreuses facettes »), vous pouvez le trouver ici en anglais.


Qu’est-ce que l'ombre ?


Selon les explications du Dr Stein, « l'ombre est un terme qui fait référence à nos motivations et attitudes cachées. » Pourtant, c’est plus qu’un terme ; l’ombre est substantielle et très présente dans toute vie. Elle a une énergie et un but propres, et elle est souvent guidée par notre inconscient. Les émotions et traits que nous ne voulons ordinairement pas montrer aux autres comme la honte, l’envie, la gourmandise, l’hostilité, font partie de l’ombre. Peuvent-ils amener de bonnes choses ? Oui, mais uniquement en travaillant dur et en ayant conscience de notre propre ombre.


Comme le premier livre du Dr Stein nous l’avait appris, la psychanalyse jungienne est basée sur l’accomplissement de la plénitude, ou ce que Jung appelle l’individuation. D'après Stein, « prendre conscience de votre propre ombre… est le chemin qui permettra d’accéder à des zones plus profondes de la psyché, et qu'il est donc indispensable d'emprunter pour atteindre la plénitude ». Si nous n’intégrons pas notre part d'ombre, il nous manquera quelque chose d’essentiel et nous ne serons pas capables d’assumer complètement la responsabilité de nos propres actes. Après tout, comme Jung l’avait écrit un jour, « un individu ne devient pas éclairé en imaginant des figures de lumière, mais en rendant l’obscurité consciente ». Si nous parvenons à le faire, il déclare que cela « ouvrira le chemin vers le niveau supérieur du développement psychologique ». Cette étape suivante a un rapport avec le fait de rentrer en contact avec l’anima et l’animus, liés au centre du Soi.


Les réflexions de Stein sur Interlude: Shadow


Ces réflexions ont été écrites juste après la sortie du trailer, avant la révélation de la version complète du morceau. « Les images de la vidéo communiquent une émotion intense », dit-il, « qui correspond au ton sentimental d’une confrontation avec l’ombre. » Étant donné que notre ombre est extrêmement liée à nos émotions et parfois alimentée par celles-ci, des montées intenses de passion, de peur et d’anxiété se produisent à chaque fois que nous entrons en contact avec des éléments de l’ombre en nous-mêmes.


Comme mentionné ci-dessus, l’ombre est « une partie soigneusement cachée de la psyché », qui est accrochée à l’ego et qui se montre de temps à autre. L’ego est le « je » en chacun de nous ; il est composé des pensées, des souvenirs et des émotions dont nous avons chacun conscience. L’ego se met habituellement à l’écart et observe. Pourtant, parfois, il peut être pris d’émotions puissantes, en particulier celles que nous considérons comme négatives : l’orgueil, la cupidité ou le désir de pouvoir. Quand cela arrive, c’est l’ombre qui laisse derrière elle la persona et se concentre sur le désir. C’est le sujet qu'aborde SUGA.


I wanna be a rap star,

(fr. « Je veux être une star du rap »)

I wanna be the top.

(fr. « Je veux être le meilleur »)

I wanna be a rockstar,

(fr. « Je veux être une rockstar »)

I want it all mine.

(fr. « Je veux tout pour moi. »)

I wanna be rich,

(fr. « Je veux être riche, »)

I wanna be the king.

(fr. « Je veux être le roi. »)

I wanna go win.

(fr. « Je veux gagner. »)

I wanna be…

(fr. « Je veux être… »)

Le Dr Stein précise que voir l’ombre dans d’autres personnes, ou même dans un groupe de personnes, est souvent facile. « Mais dans la réalité psychologique, l’ombre fait partie de nous tous », déclare-t-il. C’est également l’une des principales prises de conscience de la chanson. Interlude: Shadow « est un moment de réalisation que l’ombre est une partie inhérente de nous-mêmes, même si nous luttons pour la renier. » Alors que le trailer avance, SUGA devient conscient des désirs et des motivations de son ombre, et cette dernière et lui ont une conversation.

Je suis toi, tu es moi,

Maintenant, le sais-tu ?

Nous formons un seul corps

Parfois, nous nous affronterons.

Tu ne pourras jamais te séparer de moi,

Cela, tu dois le savoir

Cette discussion intérieure est un moyen dont chacun dispose pour se familiariser avec son Soi inconscient. « En imaginant [l’ombre] et en entrant dans une relation conversationnelle avec elle », ajoute Stein, « un individu la laisse non seulement devenir plus familière mais la vide également d'une partie de son énergie. » C’est important, étant donné que cela permet à l’ego et à l’ombre de commencer à s’équilibrer entre eux. Désormais ils ne sont plus totalement opposés ; ils deviennent un ensemble de polarités avec une relation dynamique qui leur permet de travailler ensemble. « Ils peuvent travailler l’un contre l’autre, ils peuvent travailler l’un avec l’autre, mais ils ne sont pas séparés en deux opposés. »

Trouver l’équilibre est une partie extrêmement critique de l’individuation. Une fois que cela sera arrivé, l’individu obtiendra une harmonie entre persona/ombre et anima/animus. « Quand les opposés ne sont pas séparés par une grande distance entre eux, ils deviennent complémentaires, et ils se complètent », révèle Stein. « L’individu n’a pas à avoir autant honte de la partie ombre de son Soi… L’ombre est une partie du tout et est reconnue comme telle ».

Soignez-vous, soignez le monde

L’effort qu’un individu fait pour accepter son ombre peut aider à cultiver « une grande prise de conscience des aspects reniés et inacceptables du soi », explique Leonard Cruz, un collègue de Stein. Quand nous nous retrouvons en accord avec l’ombre de notre Soi, cela nous encourage à faire preuve de plus de bienveillance envers les autres et nous permet de ne plus nous sentir coupable des actions que nous commettons sous l'influence de notre ombre. Nous pouvons faire preuve de plus d'humilité, d’humour et de maîtrise de soi. « Tous les résultats de ce travail sur l’ombre ont le potentiel de soigner l’individu », ajoute-t-il. Quand nous nous soignons nous-mêmes, nous pouvons aider à soigner le monde.

À la prochaine fois !

Notre ombre est une partie de nous, au même titre que n’importe quelle autre. Elle est active, dynamique et ne devrait pas être ignorée. Dans la deuxième partie de cette série, nous analyserons davantage les réflexions du Dr Murray Stein sur l’ombre et sur notre psyché en général, ainsi que les espoirs qu'il place en BTS et les ARMY. À bientôt !

Écrit par : Marcie

Édité par : Dae

Conception graphique par : Kaitlyn

Traduit par : Arisoa

Traduction éditée par : Nedrane et Sarah


Les photos et vidéos partagées sur ce blog ne sont pas la propriété d’ARMY Magazine. Toute violation des éventuels droits d’auteur serait involontaire.


Comentários


bottom of page