• ARMY MAGAZINE

BTS ET ARMY : apprendre à nous aimer tels que nous sommes

« 'I wish I could love myself.' 'We! Love! You!' ('J'aimerais arriver à m'aimer.' 'Nous ! Nous T'aimons !')

'I wish I could love myself.' 'We! Love! You!' ('J'aimerais arriver à m'aimer.' 'Nous ! Nous T'aimons !')

'I wish I could love...myself'. ('J'aimerais arriver à… m'aimer') »


Quand Kim Namjoon (RM) a composé son premier morceau solo Reflection, présent sur le second album studio de BTS, WINGS, il n'avait sûrement pas pensé qu'un fanchant d'amour naîtrait en réponse à ces mots.

Vous n'êtes pas invisibles

Depuis leurs débuts, BTS n'ont jamais évité les sujets liés à la santé mentale. « Nous pensons que les gens qui disposent d'une tribune pour évoquer ces sujets devraient vraiment en parler plus », a affirmé SUGA dans une interview pour Entertainment Weekly en début d'année. SUGA croit sincèrement ce qu'il dit, puisqu'il a ouvertement abordé ses batailles personnelles avec les troubles obsessionnels-compulsifs, l'anxiété et la dépression dans son premier album solo AgustD.

« On the other side of the famous idol rapper, (Derrière le célèbre idol rappeur)

Stands my weak self, it's a bit dangerous... (Se tient mon moi fragile, c'est un peu dangereux...) »

Dans les paroles de sa chanson The Last, SUGA se bat avec l'image de ses deux facettes. Celle que le public voit, et celle dont lui seul connaît l'existence. La plupart des gens qui sont passés par des maladies mentales peuvent comprendre ce sentiment. Il y a le visage que l'on montre à ses amis et à sa famille. Le masque que l'on porte juste pour tenir le coup toute la journée. Le soi qui refait surface quand personne n'est plus là.

Cette expérience peut beaucoup isoler. Cependant, en partageant toujours avec nous leurs propres angoisses, BTS créent une relation avec les ARMY dans laquelle personne ne se sent seul. La docu-série « Burn The Stage » a donné certains des meilleurs exemples où BTS ont permis aux ARMY d'être témoins de leur vulnérabilité. Ils avaient l'air fragiles par moments, mais ces moments sont parmi les plus forts de la série. BTS ont autorisé le public à voir leurs doutes, leurs douleurs, leurs chagrins, et leurs triomphes.

La vie est un marathon

BTS montrent aussi que l'amour de soi s'exprime sous différentes formes. Que la vie, ce n'est pas toujours aller plus loin, mais aussi en faire moins, dans un monde où on nous demande de désirer davantage, de réussir davantage, de viser plus haut. Les paroles de leur morceau Paradise, extrait du second album de leur série « Love Yourself », Love Yourself: Tear, nous demandent de faire l'inverse :

« There's no need to run without even knowing the reason (Pas la peine de courir si on ne sait même pas pourquoi)

It's alright to not have a dream (Tu as le droit de ne pas avoir de rêve)

If you have moments where you feel happiness for a while (Si tu trouves des moments de bonheur)

It's alright to stop. (Tu as le droit de t'arrêter) »

Ces phrases ont rassuré les ARMY sur leur droit de ne pas savoir de quoi le futur sera fait. Il est tout à fait acceptable de vivre l'instant présent et d'être heureux. Voilà l'un des plus grands groupes au monde, qui délivre un message en contraste complet avec ce que la plupart des gens que nous côtoyons nous disent de faire.

Tout doucement

Ce message est important parce que parfois, on a vraiment envie de s'arrêter. Lors d'événements tels que le décès d'un proche, une séparation amoureuse, une très mauvaise passe au travail, dans sa vie de famille, à l'école ou une période difficile physiquement ou mentalement, nous souhaitons que le monde et notre vie ralentissent. Tandis qu'on écoute le deuxième album solo de RM, MONO, on a l'impression qu'il donne à ses auditeurs la permission de faire une pause quelques temps.


MONO apporte une bouffée d'oxygène. Il donne une chance de pleurer quand les larmes refusent de couler. Parfois c'est tout ce que l'on souhaite : un moment pour souffler et un exutoire pour exprimer sa tristesse sans être jugé. BTS offrent avec générosité ces refuges dans leur musique et leurs paroles.

Le rire en cadeau

Le rire est un autre cadeau. Les ARMY attendent patiemment chaque mardi pour voir le nouvel épisode de RUN BTS!, puis le « Twitter d'ARMY» explose de commentaires et de mèmes tandis que nous disséquons chaque instant de chaos et chaque moment comique. Des épisodes de Bon Voyage aux Bangtan Bombs en passant par les VLives, beaucoup de fous-rires-aux-larmes ou de private jokes proviennent de ces petits cadeaux. Toutes ces formes de contenu, pour les ARMY, donnent la permission de rire pour oublier.

S'aimer tel que l'on est

BTS auraient pu opter pour la facilité et être un groupe de Kpop différent qui ne touchait pas à ces sujets, et prétendait être parfait. Au contraire, ils ont créé un monde et une relation avec les ARMY à travers leur musique et leur contenu et ont demandé à tout le monde de s'aimer un peu plus. Ils nous ont lancé le défi de prendre soin de nous.


Ces expériences créent un lien de confiance et de respect qui permet au fandom de se transformer en un espace de soutien entre ARMY et envers BTS. En 2017, une nuit sur une petite scène au Brésil, BTS et ARMY ont créé un tel moment. Les ARMYs brésiliens ont trouvé le moyen de parler à RM, à BTS et à eux-mêmes.


Nous pouvons tous trouver de l'amour envers nous-mêmes, en nous-mêmes, mais nous ne sommes pas obligés de le faire seuls.


« Please, ARMY, remember what we say. Love Myself. Love Yourself. (S'il vous plaît, ARMY, souvenez-vous de ce que nous disons. Je m'aime tel que je suis. Aimez-vous tels que vous êtes.) »

« You are allowed to free yourself from the belief that you are undeserving of happiness. (Vous avez le droit de vous affranchir de l'idée que vous ne méritez pas le bonheur) » ENSEMBLE NOUS SOMMES FORTS


Si vous ou quelqu'un que vous connaissez a besoin d'aide, cliquez ici :https://togetherweare-strong.tumblr.com/helpline


Écrit par : Lee

Edité par : Caitlin

Traduit par : Mélissa

Images & vidéos par : BTS & Big Hit


Les photos et vidéos partagées sur ce blog ne sont pas la propriété d’ARMY Magazine. Toute violation des éventuels droits d’auteur serait involontaire.


27 views

©2020 by ARMY Magazine